Pearls of Nature

La cosmétique naturelle à portée de main: les ingrédients, les techniques, les recettes...

01 avril 2008

Faire son propre savon {1}: connaître les propriétés des huiles


Il existe de nombreuses recettes de savon, sur la toile ou dans les livres, toutes plus attrayantes les unes que les autres, mais quel fierté de réaliser soi-même son avon, de A à Z, en choisissant ses huiles, son taux de surgraissage et ses additifs !! Parfois, on obtient un résultat décevant par rapport à notre idée de départ, mais l'expérience montre qu'en persévérant, on finit par maîtriser plus ou moins les aléas de la saponification.

Un savon se définit comme le produit de la réaction chimique entre des acides gras et une base alcaline: c'est ce qu'on appelle la saponification.

Les corps gras

Les corps gras, c'est à dire les huiles et les beurres végétaux, représentent donc la matière première principale du savon. Toutefois, tous n'ont pas les mêmes propriétés et produiront des caractéristiques différentes. Ces caractéristiques dépendent de la composition des huiles et beurres en acides gras.  En effet, chaque huile se compose d'une combinaison différente d'acides gras, parmi lesquels les plus connus sont les acides gras saturés et les acides gras insaturés. Schématiquement, les huiles contenant une forte proportion d'acides gras saturés sont solides à température ambiante (c'est le cas de l'huile de coco ou de palme), alors que les huiles contenant davantage d'acides gras insaturés sont liquides à température ambiante.

Pourquoi est-ce important de faire la distinction entre les deux?

Tout simplement parce qu'en fonction de la proportion de chacun d'entre eux, le savon produira des caractéristiques différentes: dureté, mousse, trace ou texture s'en trouveront modifiées.

Propriétés des acides gras dans le savon

acides_gras_et_savon_copie


Le tableau ci-dessus nous permet de voir que les acides gras saturés contribueront à la dureté du savon, à son pouvoir nettoyant et à l'aspect de la mousse, alors que les acides gras insaturés produiront davantage de propriétés assouplissantes. Mais cette règle n'est pas généralisable, pusiqu'on voit par exemple que l'acide ricinoléique, qui est insaturé, agit également sur les caractéristiques de la mousse. Le mieux est alors de considérer la composition précise de chaque huile et beurre, ce qui permettra de connaître avec précision les propriétés qu'ils donneront au savon. Le tableau suivant récapitule les compositions en acides gras d'une variété d'huiles et de beurres. J'ai reproduit le tableau qui se trouve dans la bible du savonnier: The soapmaker's companion de Susan Miller Cavitch, auquel j'ai ajouté d'autres huiles et beurres mais les proportions sont données à titre indicatif et peuvent varier en fonction des fournisseurs.

Pourcentages d'acides gras dans les huiles et beurres

Pourcentage_d_acides_gras_dans_corps_gras


Avec ce deuxième tableau, vous avez maintenant les clés pour composer votre savon et influer sur ses propriétés.

Voilà pour la théorie,  mais en pratique,  il est un peu ardu de faire des calculs en fonction des proportions d'acides gras dans chaque huile, alors voici un dernier tableau qui récapitule directement les propriétés des corps gras dans le savon

Propriétés des huiles dans le savon


propri_t_s_huiles_dans_savon_copie


La base alcaline

Maintenant que vous savez tout sur les corps gras, penchons nous sur les bases alcalines. Une base alcaline est une solution basique dont le ph est supérieur à 7. Pour ce qui nous concerne, les deux bases alcalines utilisées en savonnerie sont: la soude caustique ou hydroxyde de sodium (NaOH) et la potasse ou hydroxyde de potassium (KOH). La soude caustique est celle qu'on utilise pour réaliser un savon dur, alors que la potasse est utilisée pour faire du savon liquide.

Intéressons nous à la soude caustique: une solution de soude caustique va permettre, mélangée aux corps gras, d'engager le processus de saponification: c'est à dire de transformer le mélange de corps gras et de solution alcaline en molécules de savons. Mais comme nous l'avons vu, chaque huile est constituée d'une combinaison différente d'acides gras, qui ne nécessitent pas la même quantité de soude pour être saponifiés, c'est pourquoi il faut calculer à chaque fois la quantité de soude nécessaire pour une quantité d'huiles ou de beurres donnée. Chaque corps gras possède ce qu'on appelle un indice de saponification, et c'est grâce à cet indice que l'on va pouvoir calculer la bonne quantité de soude. J'avais dans l'idée de faire un tableau récapitulatif des indices de saponification et d'expliquer la procédure de calcul, mais les valeurs que l'on trouve sont souvent différentes en fonction de la source d'information, je vous conseille donc plutôt de faire le calcul automatiquement grâce à des calculateurs en ligne:

The sage
Soapcalc

mais il en existe d'autres que vous trouverez sur les forums et blogs dédiés au sujet.

Sources d'informations: The soapmaker's companion de S. Miller Cavitch, Aromazone.com


Posté par orchidee37 à 09:00 - k/ Soapmaking - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci pour ce récapitulatif fort détaillé, je pense que l'on a les mêmes sources..je m'en suis inspirée pour faire mon dernier savon en choisisant bien les huiles et je me retrouve tout de même avec un savon un peu mou à l'arrivée alors que j'ai un indice de dureté de 155, ce qui n'est pas mal...si tu peux éclairer ma lanterne sur le choix de mes huiles où j'aurai pu faire une erreur, la recette se trouve là : http://passions-et-reveries.over-blog.com[casse tete]

    Posté par cathou, 01 avril 2008 à 10:36
  • Merci pour ce récapitulatif fort détaillé, je pense que l'on a les mêmes sources..je m'en suis inspirée pour faire mon dernier savon en choisisant bien les huiles et je me retrouve tout de même avec un savon un peu mou à l'arrivée alors que j'ai un indice de dureté de 155, ce qui n'est pas mal...si tu peux éclairer ma lanterne sur le choix de mes huiles où j'aurai pu faire une erreur, la recette se trouve là : http://passions-et-reveries.over-blog.com[casse tete]

    Posté par cathou, 01 avril 2008 à 10:37
  • pinaiiiiise ! allez, ce WE je m'y mets (ça fait plus d'un an que je recule ma 1ere tentative mais là, trop tentant !)

    Posté par FD, 01 avril 2008 à 11:28
  • Cathou, je crois que j'ai une petite idée sur l'origine du problème...Laisse moi vérifier ça cet aprés-midi et je t'explique tout à l'heure si c'est bien ça...

    Super FD, allez, on se lance, tu vas voir que c'est vraiment une activité trés sympa, on ressemble un peu à un gosse devant les cadeaux qu'il ouvre à noël !! Tu me diras ce que ça a donné hein !?

    Posté par orchidee37, 01 avril 2008 à 12:58
  • Cathou, j'ai recalculé un peu ta recette pour essayer de voir où était le pb. Alors, il est possible que ce soit la cire d'abeille qui rende ton savon un peu mou: il est recommandé de l'utiliser à hauteur de 1,5% au maximum, sous peine que le savon devienne un peu gluant et dans ta recette, la cire d'abeille représente 3,2% du total de tes huiles, c'est peut-être ça...La réaction que provoque une quantité supérieure à 1,5% est peut-être due à la forte teneur de la cire d'abeille en insaponifiables, mais je n'en suis pas sure. En tout cas, si tu n'as pas encore démoulé ton pain de savon, attends encore un peu, il devrait bien finir par durcir, 3,2%, ce n'est pas non plus une énorme quantité...

    Posté par Orchidée, 01 avril 2008 à 14:08
  • Merci bcp de t'être donner la peine de recalculer, mais je n'avais pas trouvé effectivement dans le tableau qui indique la dureté la cire d'abeille, donc je l'avais juste pris en compte dans mon tableau pour la saponification. Il est démoulé, j'ai eu un peu de mal, surtout pour les moules très "décorés", mais je ne tenais plus, je voulais voir....je les laisse tranquille pdt 4 semaines maintenant...Merci bcp pour ta recherche et bonnes créations.[Bisou]

    Posté par cathou, 01 avril 2008 à 14:36
  • Super travail !!![fée]

    Posté par mila, 02 avril 2008 à 18:14
  • Hé hé..Tiens, une Mila !
    Les savons à la soude c'était pas mon truc..mais je suis restée baba devant les résultats de qqles savons de Mila .. ! Je ne pensais pas qu'on pouvait créer des savons aussi doux et bienfaisants pour la peau !
    J'aurais un peu de courage..je me lancerais dans l'aventure..surtout avec une feuille de route comme la tienne Orchidée [Clin d oeil]

    Posté par patte, 02 avril 2008 à 23:24
  • Superbe travail!!!!Merci!

    Posté par Berenyce, 04 avril 2008 à 15:23
  • Merci bcp pour ce guide!!! )

    Posté par cosmeto, 04 avril 2008 à 22:07

Poster un commentaire